Dommage...

6 juin 2012 - 20:44

Il n'y a pas eu de longues discussions au sujet de la défaite de nos 15A en fin d'après-midi pour le choc fac à l'AS Berwiller chez eux.

Les noirs et blancs partaient avec 2 points d'avance avant le coup de sifflet, il faut croire que cet avantage les a tétanisé ou plutôt les a rendu fébrile, au lieu de jouer avec sérénité et gérer cet avantage.

Dès le coup d'envoi, les locaux en quelques passes pénétrent dans nos 16m et l'ouverture du score n'est évité qu'après un incroyable cafouillage et un sauvetage in extrémis de notre dernier rempart Alexis, ce dernier se montrant très fébrile comme toute la défense.

Le ton était donné et dès la première minute, les nombreux parents, entraîneurs des équipes de jeunes, les membres du Comité Directeur, Yves, nouveau coach de la Une Séniors et autres supporters sausheimois présents se sont de suite dit qu'ils allaient souffrir durant les 79 minutes restantes...

Et ils n'avaient pas tort car il n'y avait qu'une seule équipe sur le terrain, les blancs et bleus de Berwiller. Agressifs sur tous les ballons, techniquement supérieurs, tactiquement en place, nos protégés n'eurent voie au chapitre qu'en de très rares occasions, abusant de longs ballons en profondeur, qui, certes avec le vent auraient pu faire mouche. Mais les solides défenseurs au gabarit déjà affirmé, prenèrent à chaque fois le dessus sur nos rares attaques.

Logiquement, sur un déboulé de leur ailier gauche qui donna le tournis à notre arrière droit, ouvrait le score d'une belle frappe en lucarne. On a également eu droit à des décisions arbitrales plus que stupéfiantes à notre encontre mais qui n'a pas fait pencher la balance en notre défaveur, heureusement.

Mi-temps 1-0, on se demandait comment on allait pouvoir égaliser afin de garder ce sore qui nous maintiendrait 1et avec toujours les 2 points d'avance.

Le FCS est au coup d'envoi de la seconde période et met de suite la pression sur la défense locale. Hélas, ça ne dura que quelques minutes. Les locaux remettent le couvert de plus belle et ce Fut parfois un plaisir de les voir jouer. Mais bon, pas facile quand même, car Madame l'arbitre n'a pas jugé utile de demander aux locaux de changer de maillots, rayés avec une touche de blanc comme ceux de Sausheim ! Il y a parfois des choses incompréhensibles dans le monde du football... 

L'ASB était maître du terrain, la tache en fut facilité par des sausheimois qui les regardaient jouer, souvent mal placés, en retrad sur les ballons, les duels. Les locaux en voulaient plus et le montraient. Le gardien local a du toucher 3-4 ballons en première mi-temps et peu-être 2 en seconde, le jeu se cantonnant, sauf à de très rares exceptions, dans notre camp. 

Les occasions pleuvaient et 2 autres buts allaient sceller cette rencontre à sens unique.

A 10' de la fin, nos protégés commncèrent à baisser la tête, la messe était dit et ce malgré les encouragements du coach.

Coup de sifflet final, les blancs et bleus exultent, il repassent en tête avec 1 point d'avance sur Sausheim, le titre de champion du groupe leur tend les bras samedi prochain lors de la dernière journée.

Le résultat ne souffre d'aucune contestaion. Les 15A ont fait un non match et sont tombés sur plus forts qu'eux. Certains joueurs sont en pleurs, la tension, trop forte peut-être, les a fait craquer. 

Mais ces garçons, sous la houlette d'Eric Gisselbrecht auront quand même réalisé une superbe saison, bravo à eux, ils peuvent être fiers d'eux, triste de laisser échapper le titre pour un petit point.

Dommage...

Commentaires

AU REVOIR